Moyen de lutte contre la pollution de l’eau

solution-eauL’eau, l’enjeu planétaire de demain

L’eau est de plus en plus rare. Le changement climatique qui conduit à à l’accroissement des zones désertiques, l’augmentation de la population et le développement économique des pays émergents sont aujourd’hui les 3 causes majeures de la raréfaction de l’eau sur la planète. L’eau douce ne représente à peine que 2% de la masse d’eau planétaire. Et la tendance est plutôt à la baisse pour les raisons évoquées plus haut. Le développement économique dans les pays émergents se fait malheureusement dans une absence totale de normes environnementales. Au final, les réserves d’eau douce déjà minces de la terre diminuent en se dégradant sérieusement. Pourtant les moyens de lutte contre la pollution de l’eau existent et pour la plupart ne sont pas difficiles à mettre en ouvre.

La réglementation des moyens de lutte contre la pollution de l’eau

Contraindre les industries polluantes à rejeter des effluents « propres » dans les mers ou les rivières ou en tout cas des effluents respectant les normes environnementales de rejets est la première des mesures à prendre. C’est techniquement faisable mais économiquement pas rentable. Généraliser les raccordements d’eaux usées des maisons de particuliers aux réseaux de collectes publiques est la seconde mesure simple à prendre pour éviter que les eaux polluées rejetées dans l’environnement ne conduisent à la contamination en polluants inéxorable des nappes phréatiques. Développer la construction de stations de traitement d’eaux usées dans les pays émergents est certainement souhaitable rapidement si ces pays veulent éviter des catastrophes écologiques et sanitaires inévitables à plus ou moins long terme si rien n’est fait.

Les comportements responsables, lutte contre la pollution de l’eau

Réduire la pollution à la source est en effet toujours plus efficace et plus économique que s’escrimer à réduire la pollution en aval. Ainsi, le changement de comportement des consommateurs parait indispensable. D’une manière générale, réduire sa production de déchets, trier ses déchets à la source, préférer l’utilisation de matériaux biodégradables aux matières plastiques polluantes et utiliser les matériaux recyclés sont des comportements de consommateurs à encourager par l’éducation et la communication. Economiser l’eau et récupérer les eaux de pluie sont également des facteurs qui vont permettre de réduire globalement la pollution de l’eau en amont.

Contrôler et sécuriser les activités polluantes

L’industrie, les exploitations agricoles et les eaux usées sont de loin les activités les plus polluantes de l’eau. Le contrôle sérieux et régulier de ces activités à risque sont certainement l’un des moyens de réduire la pollution de l’eau à la source. Au cours des dernières décennies, d’énormes progrès ont été effectués dans le traitement des effluents en sortie d’usines sous la pression des autorités chargées de faire respecter les normes environnementales aux industriels. Dans le domaine agricole, la pollution critique des nappes phréatiques en nitrates et en phosphates dans certaines régions françaises a conduit les autorités à prendre des mesures draconiennes en matière de rejets environnementaux des éleveurs de porcs et des agriculteurs.

Le développement de procédés de traitement de l’eau

La mer est encore aujourd’hui victime de catastrophes écologiques liés à la production des énergies fossiles. Le développement de produits de traitement de la pollution d’hydrocarbures et de procédés de dépollution est certainement une mesure à encourager par des politiques de promotion de la recherche et développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *